Quartier de la Porte de Paris à Saint-Denis - Crédits : Som Vosavanh
Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Actualités

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Tourisme et patrimoine | Territoire

Publié le 16/04/2018

Exposition : "68, les archives du pouvoir"

Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine

© DR.

Lieu

Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine

59 rue Guynemer

93382  Pierrefitte-sur-Seine

infos pratiques

Du jeudi 24 mai au samedi 22 septembre

Renseignements et réservation pour les ateliers et les visites au 01 75 47 20 06 ou à service-educatif.an(at)culture.gouv.fr

Dans le cadre du 50e anniversaire de Mai 68, les Archives nationales organisent une exposition, en deux parties, sur leurs deux sites, présentant les événements de l'année 1968 vus par le pouvoir en place.

Le mouvement de 1968 remet en cause la société française des années 1960 par l'ouverture de grands chantiers collectifs d'un ensemble d'impensés sociaux ; à partir du printemps 1968, commence un travail de questionnement qui n'a pas ses réponses toutes faites et qui prend comme objet tout à la fois le droit du travail, la situation des travailleurs immigrés, la condition des femmes, les sexualités, la définition de la jeunesse, le rapport entre travail intellectuel et travail manuel ou bien encore les notions de risques professionnels… Autant de questions aujourd'hui encore sur l'établi. Cette contestation passe par la constitution de comités de réflexion présents partout : Au sein des administrations, des usines, dans les salles des professeurs, les hôpitaux ou encore en classe.

Faute d'arrêter le cortège et ses revendications, le pouvoir glane ses traces. Les forces de l'ordre ou la Cour de Sûreté de l'État sont des acteurs de ces saisies dont se nourrissent les dossiers de renseignement, ou d'instruction judiciaire.

Si la saisie est une réalité administrative ou judiciaire, ce geste peut être rapproché, en ce qu'il peut générer une fixation de la contestation, de la constitution de collections documentaires par des chercheurs ou des professionnels du patrimoine. La collecte est ainsi également l'affaire d'archivistes militants ou sympathisants, de bibliothécaires et de professionnels du patrimoine, dont certains se rendent sur les lieux et opèrent de véritables collectes de facto. Paradoxalement ces gestes nous permettent aujourd'hui d'accéder et d'entendre au plus près les multiples voix de la contestation du printemps 1968, de ce qui fut appelé par la suite « l'esprit 68 ».

<- retour vers Toute l'actualité

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

AUTRES ACTUS

"New Corner", nouvelle opportunité

13 500 m² d'espace de travail et de services à saisir. [En savoir plus]

Vos pauses dej’ au vert

150 parcs et jardins à votre disposition sur le territoire [En savoir plus]

Clauses d'insertion : signature des premiers Comptes Clauses

Dispositif innovant de gestion des clauses sociales, le Compte Clauses diversifie et pérennise les emplois générés par les clauses sociales. [En savoir plus]