Quartier de la Porte de Paris à Saint-Denis - Crédits : Som Vosavanh
Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Actualités

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Economie sociale et solidaire

Publié le 03/08/2017

L'économie sociale et solidaire : un secteur d'avenir

700 000 départs à la retraite d’ici à 2025

© DR.

L’économie sociale et solidaire est fortement créatrice d’emplois. Chaque année, 1 emploi sur 5 est créé par les entreprises de l’économie sociale et solidaire, soit plus de 100 000 emplois chaque année. Avec les forts taux de départs à la retraite d’ici 2025, les perspectives de recrutement sont nombreuses !

Dans la 5e édition de son guide Ces secteurs qui recrutent, le CIDJ s’intéresse en particulier aux métiers de l’économie sociale et solidaire (ESS) où les besoins sont croissants. Cette étude s’appuie sur les travaux de France Stratégie, de la DARES et des observatoires de branches et des enquêtes annuelles de l’APEC et de Pôle emploi  pour dresser un panorama des secteurs porteurs.

Les métiers de l’économie sociale et solidaire (ESS) « offrent de belles perspectives  dans des domaines variés pour les jeunes » avec ces 700 000 départs à la retraite d’ici à 2025, dont 112 000 dès 2017.

Le social est le premier secteur d’emploi de l’ESS et celui qui totalise « le plus gros potentiel de départs à la retraite ». Parmi les métiers recherchés, les aides à domicile avec quelque 159 000 créations d’emploi. Le secteur social devrait également recruter des cadres de l’intervention socio-éducative (éducateurs spécialisés, psychologues, conseillers en insertion…).

Le secteur de la santé recherche toujours des agents de service hospitalier, aides-soignants, médecins et infirmiers.

Les banques et assureurs mutualistes. 9 000 départs à la retraite sont prévus en 2017 et quelque 75 000 d’ici à 2025. Les établissements cherchent en particulier des profils commerciaux : chargés de clientèle (particuliers et entreprises), chargés d’accueil, conseillers en patrimoine, etc. Dans l’assurance, 80 % des embauches se font à minimum à Bac+2, et à niveau Bac+2/3 dans les banques mutualistes et coopératives.

Enfin, l’administration recrute des cadres des services administratifs, comptables et financiers (97 000), des secrétaires et agents administratifs…Mais c'est surtout l’informatique qui offre de belles perspectives pour les jeunes diplômés et jeunes cadres (1 à 5 ans d’expérience) qui représentent la majorité des recrutements (90 000 créations).

 

 

<- retour vers Toute l'actualité

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail