Quartier de la Porte de Paris à Saint-Denis - Crédits : Som Vosavanh
Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Espace Salariés

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Tourisme : le Top 10

Pour une première découverte du territoire, dix sites incontournables... en attendant les autres, tous les autres, à dénicher au gré des balades et des visites. Comme autant de pépites dans une malle aux trésors. Variété du patrimoine, diversité culturelle, monuments de renommée internationale : première sélection à compléter, contempler et visiter, sans modération !

1. La Basilique cathédrale de Saint-Denis

Conçue par l'abbé Suger, construite sur la tombe de saint Denis, martyr du IIIe siècle, la basilique cathédrale est le premier témoignage monumental de l'art gothique. Abbaye bénédictine puissante, liée au destin de la royauté, c'était aussi un haut lieu de pèlerinage. Nécropole royale depuis le VIIe siècle, le " bâtiment monumental " évoqué dans le slam de Grand Corps Malade Saint-Denis, abrite le plus grand ensemble funéraire du monde : aristocratique collection unique en Europe de plus de soixante-dix gisants et tombeaux sculptés de rois et de reines de France qui reposent dans la lumière des vitraux du XIIe et du XIXe siècle. Royale !


En savoir plus

2. Stade de France, Saint-Denis

©W.Vainqueur

" Et un, et deux, et trois - zéro ! " Juillet 1998, Coupe du monde de football : l'équipe de France l'emporte sur le Brésil par trois buts à zéro. Devenu mythique avec cette grande victoire des Bleus, l'immense stade – qui peut recevoir jusqu'à 85 000 spectateurs – voit depuis tout en grand, à l'échelle de ses (imposants) gradins : (gros) matchs, concerts (géants), opéras (grandioses), spectacles (monumentaux). Prochain rendez-vous : l'EURO 2016 (énorme, bien sûr).

 

 


En savoir plus

3. Marché aux Puces, Saint-Ouen

Antica, Vernaison, Biron ou Serpette, Malik et Paul Bert. Ou bien Cambo, Dauphine, Le Passage et Malassis. À moins que..., Jules Vallès, Le Plateau ? Ou encore L'Entrepôt, l' Usine et Lécuyer ? Des noms chantants pour les quatorze marchés qui forment " les Puces " où chacun peut trouver son bonheur : dénicher LA bonne trouvaille, trouver (enfin) l'objet de ses rêves, insolite, précieux, désuet, kitsch et/ou sublime. On peut aussi flâner sans but, nez au vent, yeux grands ouverts, au gré du hasard, juste pour le plaisir de humer l'atmosphère sympathique et bon enfant.


En savoir plus

4. Cité-jardin de Stains

Témoin des premières politiques publiques en matière de logement social, la cité-jardin est construite dans les années 1920 avec l'ambition de réconcilier ville et campagne, dans une optique du progrès social : améliorer la qualité de vie des ouvriers, donner accès à l'éducation, à la santé et aux loisirs. Logements collectifs et pavillons à l'architecture soignée alternent avec espaces verts, équipements collectifs, commerces et jardins, à cultiver par tous les habitants. Considérée comme l'une des plus réussies de France, inscrite à l'inventaire des sites pittoresques en 1976, la cité-jardin de Stains, c'est la ville à la campagne... et la campagne en ville !

En savoir plus

5. Les EMGP (Entrepôts et Magasins Généraux de Paris), à Aubervilliers et Saint-Denis

©W.Vainqueur

Implanté sur les territoires des deux communes, ce site remarquable forme un ensemble unique de bâtiments datant du XIXe siècle, parsemés de constructions contemporaines. Choisi en raison de sa situation géographique, à proximité des grands axes de circulation – canal de Saint-Denis, voies de chemin de fer, grande voie vers le Nord – le site des Entrepôts et Magasins Généraux de Paris s'étend comme une véritable ville. Autrefois dédiés au stockage de denrées non périssables – céréales, sucre, alcool, bois et charbon, etc. – ils sont aujourd'hui occupés par des sociétés des secteurs cinéma-audiovisuel et mode. Un lieu étonnant qui vaut le détour.

En savoir plus

6. Musée d'art et d'histoire de Saint-Denis

Nul besoin de se faire prier pour pousser la porte de l'ancien couvent du XVIIIe siècle et découvrir les immenses richesses du patrimoine qui y sont exposées : apothicairerie reconstituée à l'identique, avec lambris d'origine et l'un des plus beaux ensembles de céramiques pharmaceutiques de France ; collection de plusieurs centaines d'objets issus des fouilles archéologiques effectuées à Saint-Denis ; fonds considérable sur la Commune de Paris et sur Paul Éluard, natif de Saint-Denis. Conçu dans la tradition de celui de l'ancien carmel, le " jardin des 5 sens ", permet d'accéder de manière originale à l'histoire de la ville et des collections.

En savoir plus

7. Maison d'éducation de la Légion d'honneur, Saint-Denis

© W.Vainqueur

L'ancienne abbaye royale est achevée au XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV. Napoléon 1er la transforme en Maison d'éducation pour les filles de ses soldats morts au combat. Aujourd'hui encore, l'établissement, devenu lycée public, accueille uniquement des filles ou petites-filles des personnes distinguées par cette décoration (créée par Napoléon 1er), environ cinq cents élèves chaque année.
L'architecture solennelle et splendide, alliée au parc d'une grande beauté, font du lieu un ensemble exceptionnel... aussi royal qu'impérial !


En savoir plus

8. La Fabrique de la ville, Saint-Denis

Un lieu unique en son genre pour porter un regard inédit sur l'histoire de la ville. La " maison échafaudage ", en cours de fouilles archéologiques, est surplombée d'une étonnante toile de chapiteau de cirque en forme de champignon. Elle a été "habillée" par des architectes, dont Patrick Bouchain, auteur de la réhabilitation de la Condition publique, ancienne manufacture de Roubaix devenue lieu culturel. La visite permet de découvrir l'histoire de Saint-Denis à travers les grandes transformations architecturales, sociales et économiques. Un lieu surprenant, conçu par l'Unité d'archéologie de la ville, pour un passionnant voyage dans le passé.

En savoir plus

9. Notre-Dame des Missions, Épinay-sur-Seine

©W.Vainqueur

Le pavillon des missions catholiques de l'Exposition universelle de 1931 est démonté l'année suivante et reconstruit à Épinay-sur-Seine, dans le cadre des " Chantiers du cardinal ", une opération visant à "christianiser les banlieues rouges". L'étonnante église combine des formes et des motifs architecturaux empruntés notamment aux continents africain et asiatique où s'étaient implantés les missionnaires : un zeste de pagode chinoise, une pointe de clocher en forme de minaret, quelques peintures pour la plupart exécutées par Maurice Denis (chef de file du mouvement esthétique des Nabis) et ses élèves, etc. Un cocktail novateur, remarquable témoignage de l'architecture religieuse des années 1930. Notre-Dame des Missions a été classée monument historique en 1994.

En savoir plus

10. L'Hôtel de Ville de La Courneuve et le quartier alentour

La construction de l'actuelle mairie est décidée en 1898 par la municipalité qui veut aménager une grande place centrale pour les événements publics. Achevé en 1921, le bâtiment évoque les villes du nord de l'Europe par son style architectural monumental très " Troisième République " mais aussi... les contrées méditerranéennes, avec le gracieux campanile qui le surplombe. Tout autour, le quartier se développe avec le siècle naissant : marché, bains douches, lavoir, dispensaire. Le cinéma, l'Étoile, à l'étonnante façade baroque, a quant à lui été construit par des habitants d'origine italienne. Des bornes d'information balisent la découverte du quartier, hors des sentiers battus, pour changer d'angle de vue et porter un regard neuf sur La Courneuve !

En savoir plus

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail