Quartier de la Porte de Paris à Saint-Denis - Crédits : Som Vosavanh
Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Un territoire numérique

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Territoire numérique : de l’image au digital

Territoire French Tech, Plaine Commune attire des événements d'envergure liés au multimédia et à l'audiovisuel. Il regroupe aussi des infrastructures ainsi que des acteurs phares  du numérique et des entreprises créatives.

Société Interxion à Saint-Denis © Alastair Miller

De l'audiovisuel au numérique

Berceau de l'industrie cinématographique française et européenne,  notamment avec les célèbres studios Éclair basés à Epinay-sur-Seine, Plaine Commune accueille également depuis 2012 la Cité du Cinéma de Luc Besson. Elle concentre plus de 80 % des plateaux télévision et de France et compte des entreprises d’envergure nationale et internationale dans ce secteur d’activité.

Soutenu par Plaine Commune, le Pôle Média Grand Paris fédère en réseau collaboratif des entreprises du secteur de l'image et du multimédia.

Équipements, événements et entreprises créatives

L'attractivité du territoire repose sur un écosystème d'entreprises créatives, adossé à de nombreux acteurs de l’informatique : infogérance, data centers, e-commerce, téléphonie mobile,...

Émergent également sur le territoire de nouveaux espaces de travail partagés comme le site de Plaine coworking, la plateforme collaborative Commune Image ou encore Le PointCarré.
Autant de lieux propices à l’apparition de nouvelles idées, à  la création d'entreprises et de start-up et à leur développement.

De son côté,  Plaine Commune s'engage pleinement en faveur du déploiement du très haut débit (THD) et prévoit la couverture de l’ensemble du territoire en fibre optique à l’horizon 2020.

Le territoire accueille régulièrement de nombreux événements professionnels tels que les salons Cross Video Days et  Screen 4All/Satis. Des manifestations d'envergure internationale qui mettent en avant la création audiovisuelle digitale et permettent d'appréhender les nouveaux usages et enjeux numériques.

Le numérique comme axe de développement

Depuis 2014, Plaine Commune est labellisé Territoire de la culture et de la création par l’État. A ce titre, elle s’investit pleinement dans le développement du numérique du territoire  et de la « ville intelligente ».
Une convention signée avec l’université Paris 8 a mis en place plusieurs ateliers de prospective numérique sur les questions de l'aménagement numérique.

Mais si le numérique présente de réelles opportunités d'emplois, il questionne néanmoins les métiers de demain.

Pour cela, Plaine Commune mène des actions en direction des habitants et des entreprises. Parmi elles :

  • Une action spécifique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPECT) pour  mieux anticiper les mutations et les nouveaux besoins des entreprises. Elle se concrétise notamment par la mise en place de formations préalables à l'emploi pour favoriser l'accès des demandeurs d'emploi du territoire à des métiers spécifiques : installateurs de réseaux câblés en fibre optique, développeurs web, ou encore techniciens en Data Center
  • Un projet de recherche et d’expérimentation d’une économie contributive. Théorisée par le philosophe et directeur de l’Institut de recherche et d’innovation Bernard Stiegler, la démarche vise à anticiper le déclin programmé de l’emploi sous l’impact de l’automatisation, et plus généralement de la diffusion massive de la technologie numérique dans l’économie.

    L’une des pistes majeures de ce travail est  l’expérimentation d’un modèle macro-économique visant à élargir la question du travail par l’intégration d’activités existantes sur le territoire, non reconnues et encore moins valorisées dans l’économie traditionnelle. Pour ces activités, les habitants pourraient percevoir un revenu à hauteur de leurs contributions respectives.
    Ce projet s’inspire du modèle des intermittents du spectacle, alternant périodes de travail intensives, temps de formation et investissement dans des activités d’intérêt collectif.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail